Bay Long

Club de Gretz / Tournan

Une maîtrise de soi, tradition ancienne :

Autant que des techniques de combat, le Vovinam Việt Võ Đạo est un des moyens de se réaliser, d'atteindre la maîtrise et la connaissance de soi. La démarche spirituelle fait partie intégrante de cet art martial.

Les grands maîtres ont toujours enseigné que l'important n'est pas de se battre, que l'art de la "guerre" doit être celui de la paix et que, en définitive, il faut gagner sans se battre. C'est l'harmonie qui triomphe du désordre.

Un maître du sabre ne tue pas son ennemi: c'est celui-ci, par manque de sagesse, qui vient se détruire sur le sabre.

En quelque sorte, le Vovinam Việt Võ Đạo relèverait de la dissuasion vis-a-vis des autres, il constituerait une méthode pour vaincre l'adversaire et serait surtout une voie pour atteindre l'ultime état de la sagesse. 

​

​

Les dix Tâm niêm (principes) :

1    Atteindre le plus haut niveau de l'art pour servir le peuple et l'humanité.

2    Persévérer pour développer le Việt Võ Đạo, bâtir une génération Việt Võ Đạo.

3    Etre toujours unis, respecter les aînés, aimer les condisciples.

4    Respecter rigoureusement la discipline, placer le sens de l'honneur au-dessus de tout.

5   Respecter les autres arts, n'utiliser le Việt Võ Đạo que pour la défense légitime et pour défendre la raison.

6    S'instruire avec assiduité, forger l'esprit, cultiver la vertu.

7    Vivre avec pureté, simplicité, sincérité et noblesse de l'esprit.

8    Développer une volonté d'acier, vaincre les difficultés et la violence.

9    Rester lucide dans la perception, persévérant dans la lutte et habile dans l'action.

10  Avoir confiance en soi, vaincre ses faiblesses, être modeste et généreux, toujours se remettre en cause pour progresser. 

​

Les fondements du Vovinam Viet Vo Dao :

Symbole du Vovinam Việt Võ Đạo :  Le bambou, image de la droiture, de la souplesse, de la constance et du désintéressement.

Salut du Vovinam Việt Võ Đạo :       La main d'acier sur le coeur de bonté  

Devise du Vovinam Việt Võ Đạo :     Etre fort pour être utile  (Fort physiquement, moralement et mentalement).

Principe du Vovinam Việt Võ Đạo :   Harmonie entre force et souplesse

But du Vovinam Việt Võ Đạo :         Formation de l'homme vrai, en dehors de toutes considérations politiques, raciales ou religieuses.

​

Un peu d’histoire :

Le maître fondateur Nguyen Lôc est né le 8 avril 1912 dans le village de Huu Bang,  province de Son Tây (Nord Vietnam).

Dès son plus jeune âge, il était passionné par les arts martiaux et la philosophie vietnamienne. Sur le conseil de son Maître, il voyagea à travers le pays pour apprendre et bénéficier de l'enseignement des Maîtres d'arts martiaux les plus compétents. 

​

Après de longues années d'études et une période de réflexion, il commença en 1938 la codification des différentes  techniques. Il recruta les disciples et fonda le mouvement Vovinam Việt Võ Đạo avec ses principes philosophiques. A l'automne de l'année 1938, il présenta officiellement le mouvement Vovinam Việt Võ Đạo à Hànôi et dispensa son enseignement au grand jour au printemps de l'année 1940 à l'Ecole Normale. 

​

Très vite ce mouvement prit de l'ampleur pour devenir un mouvement éducatif, visant la formation de l'Homme Vrai. A partir de 1945, le Maître envoya ses disciples enseigner le Vovinam Việt Võ Đạo dans les villes. A la chute de Dien Bien Phu (1954), il quitta le nord pour s'établir à Saigon où il bâtit une école "Le Centre" ou -Vo Diong Hoa Lu".

​

Le 4 avril 1960, entouré de ses disciples, il désigna le Maître Lê Sang comme son successeur, dicta ses dernières volontés en lui léguant son oeuvre avant de s'éteindre. A l'image de l'idéal Vovinam Việt Võ Đạo, la vie de Maître Nguyen Lôc a été simple, utile et riche de signification.

​

​

​

Võ Su Lê Sáng est décédé dans la nuit du lundi 27 septembre 2010 au Vietnam à l'âge de 91 ans. Il était le dernier élève direct du maître fondateur.

​

Võ Su Lê Sáng a voué sa vie au développement du Vovinam à travers le monde entier. Héritier des idées du Grand Maître Nguyen Loc, le Maître Patriarche Le Sang et les Maîtres Tran Huy Phong, Nguyen Van Thu et Manh Hoang ont restructuré le système de façon plus scientifique et plus moderne. Grâce à cette restructuration, le mouvement du Vovinam s’est développé de plus en plus dans les provinces du Sud. Depuis l’ouverture des classes de Vovinam dans les établissements scolaires en 1966, le terme Việt Võ Đạo a été ajouté au nom du Vovinam qui est devenu alors le Vovinam Việt Võ Đạo, ceci pour rappeler aux jeunes la philosophie de la vie du pays afin qu’ils puissent se perfectionner sur les trois points suivants : l’esprit, l’intelligence et la force physique pour servir au pays et à l’humanité. Accompagnant les disciples qui sont partis à l’étranger, le Vovinam est apparu dans quelques pays européens en 1973.